Sébastien Amadieu

A la découverte de l’opéra !


Le cycle continue son exploration de l’univers inépuisable de l’opéra. Cette saison encore, « A la découverte de l’opéra !» vous fera voyager dans l’espace et le temps : l’Italie du bel canto, l’Allemagne du post-romantisme, la France du grand opéra, et toujours Mozart, l’inclassable classique. De l’opéra le plus sérieux au plus léger, cette croisière musicale découvrira pour vous de nouveaux paysages sonores et vous donnera les clés pour les revisiter à l’occasion d’une future représentation.

Parmi les 7 oeuvres retenues pour vous cette saison, la découverte du Ring de Wagner se poursuivra avec Siegfried et Le Crépuscule des Dieux – dans le sillage de la production parisienne.

Les programmations de l’Opéra de Paris, de l’Opéra Comique et du Théâtre des Champs-Elysées, la riche saison d’opéras retransmis en direct du monde entier dans votre cinéma continue à inspirer les thèmes abordés dans ces conférences animées par un musicien au regard aigu non dénué d’humour : la musique est sérieuse mais ne se prend pas au sérieux ! Votre bagage pour ce voyage ? Votre envie de découvrir, sans crainte ni a priori.


• Siegfried de Richard Wagner. • Le Crépuscule des Dieux de Richard Wagner. • La Flûte Enchantée de W. A. Mozart. • Aïda de Giuseppe Verdi. • Faust de Charles Gounod. • La Dame de Pique de Piotr Ilitch Tchaïkovski. • 1 récital d’airs d’opéra (programmation du Théâtre des ChampsÉlysées). • 1 opéra en direct d’une grande salle internationale (dans le cadre de Viva l’Opera ! avec les cinémas UGC). • Les grands interprètes – chanteurs, chefs d’orchestre. • Les orchestres de l’opéra et ses instruments / Les voix à l’opéra. • Une histoire de l’ouverture d’opéra.


Le cycle vous tiendra informé de la programmation de l’Opéra de Paris et des autres maisons d’opéra, ainsi que des occasions d’entendre les retransmissions ou représentations d’opéra en direct dans les cinémas parisiens.
 

Antoine Assaf

 

Philosophie de la femme

Passé, présent, avenir… comment, dans ces trois dimensions du temps, les philosophes ont-ils affirmé la nature, l’essence et la vocation de la femme en essayant de donner à son action dans le monde une finalité qui sauve la vie ou parfois risque de la faire perdre ?

Pour celle qui est la beauté, la bonté, la maternité et qui a le pouvoir de porter la vie et de la transmettre, nous pouvons nous poser la question : jusqu’où vont ses capacités d’exaltation de ses possibilités ou de leurs contraires ?

Pour tenter de le découvrir, nous retournerons dans ce jardin mythique où elle a rencontré l’homme, croisé le serpent et cueilli la pomme. Les poètes, les philosophes et tous ceux qui l’ont approchée de près nous accompagneront sur ce chemin parsemé de roses et d’épines. Est-elle l’avenir de l’homme ?

Maxime Brenaut Chronique juridique et judiciaire

Chronique juridique et judiciaire

Ouverture d’un procès retentissant, vote d’une loi controversée, prononcé par une juridiction d’une décision significative…

Chaque semaine l’actualité juridique fait la une des médias. Les questions de droit occupent aujourd’hui une place privilégiée à la fois dans les débats de société et dans notre vie quotidienne. Nous y sommes tous confrontés, non seulement en tant que justiciables, mais également en tant que citoyens.

Bien souvent, pourtant, ces informations sont traitées de manière inexacte, tronquée ou jargonnante. Chaque séance prend pour point de départ un ou plusieurs événements de nature juridique ou judiciaire récemment mis à la « une » et s’efforce d’en expliquer le sens réel pour en dégager les enjeux. Le programme de ce cycle, délibérément ancré dans l’actualité, est donc guidé par cette dernière et par les interrogations qu’elle suscite chez les participants. Il est défini au fur et à mesure.

Nous rencontrerons inévitablement les principales branches du droit : droit pénal (garde à vue, instruction, détention), droit social (grève, licenciement), droit constitutionnel (fonctionnement des institutions), système judiciaire et administratif (organisation des juridictions, voies de recours, acteurs du monde judiciaire) ... Les débats qui ne manqueront pas de ressurgir sur la réforme de la justice seront également au coeur de nos rencontres. Un cycle conçu comme un décryptage de l’actualité juridique.

Camille Celier des Guerots

 

Les arts de l’Islam, sous un autre jour

Ce nouveau cycle dédié aux arts de l’Islam est destiné aux curieux et amateurs désireux de découvrir de nouveaux aspects de la discipline.

Un éventail de sujets variés enrichis de l’étude de chefs d’oeuvre architecturaux, mobiliers ou graphiques est proposé comme une invitation à l’émerveillement et à la surprise. N’est-il effectivement pas surprenant d’apprendre la permanence de pratiques magiques et croyances païennes sur les terres où n’a cessé de retentir la voix des muezzins appelant à prier le Dieu unique ? Ou que derrière une simple figure léonine peut se cacher un message politique ? Ou encore que la Vierge Marie a pu être la muse de nombreux artistes et commanditaires ?

La dernière séance, en phase avec l’actualité muséale parisienne, se déroulera comme un voyage à travers l’Ouzbékistan islamique, région à laquelle le Musée du Louvre rendra hommage par une exposition sur les Routes de la Soie (*)

• La mosquée, marqueur de l’architecture sacrée en terre d’Islam.

• Amulettes et talismans, plongée au coeur de la magie islamique.

• Le bestiaire des arts de l’Islam : représentations et symbolique.

• De Maryam à Shirin, images de femmes dans l’art islamique La figure mariale. (1/2)

• De Maryam à Shirin, images de femmes dans l’art islamique Héroïnes de littérature et femmes anonymes. (2/2) 

• En lien avec l’actualité du Louvre (*) : à la découverte de l’Ouzbékistan islamique.

(*) Exposition « Civilisations et Cultures sur les Routes de la Soie » prévue entre oct. 2020 et janvier 2022, Musée du Louvre, Hall Napoléon)

Joel Cornette La violence et la foi

La violence et la foi : les guerres de religion (1562-1610)

Depuis une quarantaine d’années, des études neuves ont modifié notre approche et notre appréhension de la grande rupture qui marque le XVIe siècle : la Réforme protestante et les guerres de Religion qui ont ensanglanté le royaume de France.

Nous proposons d’ouvrir de nouveau ce dossier brûlant, qui mêle la violence et la foi, à partir d’une série de thématiques qui nous permettront de comprendre et d’analyser la brutalité des « guerriers de Dieu » qui culmine avec la Saint-Barthélemy (août 1572) et les fureurs de la Ligue, avant que Henri IV, par l’édit de Nantes (avril 1598), ne contribue à pacifier les corps et les esprits en séparant la sphère publique et la sphère privée. Séparation fondatrice : une véritable révolution, qui distingue le croyant, libre de sa foi, et le sujet obéissant, fidèle à son roi.

Pour rendre compte de cette histoire dramatique, quelques thématiques nous retiendront particulièrement, depuis les réponses que Jean Calvin apporte à l’angoisse du salut, jusqu’à l’assassinat d’Henri IV par François Ravaillac en mai 1610. Nous poursuivrons la réflexion jusqu’à la révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV en 1685.

• Une forme spécifique de violence : l’iconoclasme, ou la mise à mort des images

• Les « matines sanglantes » de la Saint-Barthélemy (24-25 août 1572) et la transformation de la violence dans la seconde moitié du XVIe siècle.

• Henri III (1574-1589), le roi mal aimé, le roi malmené

• Henri IV : de la refondation de l’Etat absolu à son assassinat (1589-1610)

• Epilogue : de l’édit de Nantes à sa révocation (1598-1685)

Elisabeth Crémieu

 

L’islam en France

Beaucoup de Français se demandent si l’islam est compatible avec les valeurs de notre pays, en particulier la laïcité, et si les musulmans peuvent devenir des citoyens comme les autres. Cette peur se nourrit de notre ignorance de la religion, mais aussi de ce qu’on appelle la communauté musulmane en France.

• Les musulmans en France : qu’entend-on par musulmans ? Personnes de culture musulmane ou pratiquants ? Combien sont-ils ? D’où viennent-ils ? Où habitent-ils ? Peut-on parler de communauté ?

• Les différentes façons d’être musulman : les fondamentaux de la religion, dogme, rites, éthique. Les musulmans de France sont sunnites, ce qui recouvre une grande variété de façons de croire et de pratiquer entre personnes d’origine maghrébine, turque ou d’Afrique sub-saharienne.

• Les évolutions récentes : réislamisation - salafisme, wahhabisme - conversions mais aussi sorties de la religion – un mélange de religion et de tradition - l’antisémitisme des musulmans - la radicalisation.

• Intégration ou communautarisation ? Le poids de l’histoire, de la situation économique et du contexte géopolitique : intégration à bas bruit, mais aussi ghettoïsation et victimisation par des entrepreneurs identitaires - le problème de la délinquance.

• L’Etat laïc et l’islam de France : la laïcité, incomprise des musulmans - plus de 2500 mosquées construites en France depuis 40 ans - la question des imams - l’islam consulaire - tentatives d’organisation - une laïcité accommodante - des lois contestées.

• Français non musulmans et Français musulmans : des islamophobes aux « islamo-gauchistes », divisions de l’opinion - les sondages sur la perception des musulmans par les non musulmans et son évolution. Comparaisons avec d’autres pays européens.

Véronique Defauw La route culturelle de la vigne et du vin suite et fin

 

La route culturelle de la vigne et du vin

De si loin que s’écrit l’histoire des civilisations, elle s’écrit avec des gouttes de vin. Pas de mythologie sans vigne, pas de Romain sans vin, pas de Moyen Age sans un divin breuvage. L’art se décline en dessinant des vignes, en colorant des verres. Tout est histoire de vin, de la Guerre des Gaules à la Révolution française, de la découverte du luxe à l’ivresse poétique. La peinture, l’architecture, la sculpture s’en inspirent. La couleur du vin est une histoire millénaire, à consommer sans modération.

• Ivresse du poète, ivresse de l’artiste

• La Hollande et le vin

• Les châteaux de Bordeaux

• L’âge classique : grands crus et champagne

• La couleur du vin

• Histoire de la bouteille et des étiquettes

• Le vin et la Révolution française

• Le vin et les femmes

• Le vin des ouvriers et les guinguettes

• Le vin des bourgeois : à table

• Art et architecture dans les grands domaines d’aujourd’hui

Véronique Defauw Femmes artistes, femmes modèles suite et fin

Femmes artistes, femmes modèles

Si les noms d’Artémisia Gentileschi et Elisabeth Vigée-Lebrun ont traversé l’histoire, bien d’autres furent oubliés. Aujourd’hui réapparaissent des femmes peintres, sculpteurs, célèbres à leur époque mais qui disparurent après leur mort, confondues souvent dans l‘oeuvre de leurs confrères masculins. Femmes modèles, épouses parfaites, filles respectueuses, elles ont réussi le temps de leur vie à se faire une place au soleil. Il est temps de leur rendre leur nom et leur œuvre. En partant du XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui, nous étudierons les conditions professionnelles, sociales et familiales de ces artistes uniques.

• La femme artiste et modèle • Le XVIIIe siècle : le triomphe de l’autoportrait

• Salons et Académies : nouvelles organisations au féminin

• Sujets féminins : Nature morte et petit genre

• De la beauté néoclassique : retour à la maison

• Les premières féministes (2 conférences)

• La femme impressionniste : peintre et modèle

• Attention à la rousse ! La femme fatale

• La sculptrice

• XXe siècle : la révolution féministe

• XXIe siècle : le siècle sera-t-il féminin ?

Patrice Delon

 

Que savons-nous de l’Univers ?

Quelle place l’homme y tient-il ?

Depuis plus de trente ans un petit groupe de pays multiplie les missions d’exploration à l’intérieur de notre système solaire faisant beaucoup progresser nos connaissances. Mais la technologie dont nous disposons se révèle totalement inadaptée pour explorer, et éventuellement coloniser, des planètes gravitant autour d’autres étoiles. Que savons-nous des objets de l’univers ? Comment ces objets s’organisent-ils et interagissent-ils entre eux ? Que savonsnous de ces autres systèmes planétaires ? Sont-ils semblables au nôtre ? Finalement, que savons-nous de l’univers et quelle place l’homme y tient-il ?

• Vide interstellaire, structure, nuages de poussières et rayons cosmiques

• Etrangetés de l’univers : étoiles à neutrons, étoiles variables, supernova

• Les ondes gravitationnelles et la structure de l’espace-temps

• Les trous noirs et les trous de vers, des portes spatiales ?

• Compléments sur la formation des étoiles, ce qui se passe au centre de la galaxie

• Réflexion sur la matière noire et l’énergie noire

• Exobiologie et vie extra-terrestre, hypothèses et observations

• Notre terre a-t-elle un avenir ? Une courte histoire de la terre et hypothèses sur son futur

• Les voyages dans l’espace, un business opportuniste ou une stratégie ?

• Lumière, matière, temps et espace : nature et liens

• Qu’est-ce que l’univers ? Quelqu’un a-t-il une idée ?

Hélène de la Selle

 

Histoire de Paris à travers ses monuments

Première partie : des origines à Louis XIII

L’histoire de Paris, c’est bien sûr l’histoire de ses monuments, magnifiques témoins aujourd’hui de toutes les grandes époques de l’architecture occidentale. Mais c’est aussi l’histoire des hommes qui l’ont faite - rois, empereurs ou présidents – ou du peuple qui y a vécu au cours des siècles. C’est avant tout l’histoire d’un organisme vivant, d’une formidable énergie, débordant sans cesse de ses enceintes successives pour parvenir au Paris actuel, se préparant à l’avenir mais profondément marqué par son passé.

Le site : les premiers Parisii

Lutèce : la ville gallo-romaine

Le Moyen Age :

• Mérovingiens et Carolingiens

• Le Paris médiéval : Ville, Cité, Université

• L’âge d’or des cathédrales : Notre-Dame, la Sainte-Chapelle

• L’architecture civile : la forteresse du Louvre, les enceintes, le palais royal de la Cité

• Le gothique flamboyant

La Renaissance

• Humanisme et art nouveau

• Architecture et urbanisme : Hôtel de Ville, Louvre, palais des Tuileries

Le XVIIe siècle

• Henri IV et les premières places royales

• Louis XIII : l’île Saint-Louis, l’essor du Marais

Benoît Dusart

 

Villes d’Italie, images de la cité idéale

Des antiques cités aux villes neuves de l’ère baroque, le paysage urbain de l’Italie offre une palette de nuances infinies.

A chaque pas, le dialogue harmonieux entre moderne et ancien, le soin apporté aux embellissements (statues, fontaines, promenades), l’atmosphère de salons en plein air qu’offrent places et parvis, plongent le promeneur au coeur des racines culturelles et artistiques de l’Italie.

• Utopies, villes neuves et cités princières

• De la Piazza Venezia à la Piazza del Popolo, le Corso de Rome

• Sous les arcades de Bologne

• Sienne et la Piazza del Campo, théâtre de la fête du Palio

• Vicence, capitale du palladianisme

• Milan, autour du Duomo et de la Scala

• Les places royales de Turin

• Gênes et l’aristocratique via Garibaldi

• Naples, la cité parthénopéenne

• Lecce et les villes baroques des Pouilles

• Le renouveau de Palerme

Raphaël Fonfroide

 

Approches de la photographie

Du pictorialisme à la Nouvelle Objectivité (1888-1933)

Dans l’introduction, nous nous intéresserons brièvement aux débuts de la photographie, à la tension entre document « scientifique » et médium artistique, puis nous aborderons les différents mouvements qui ont traversé le XXe siècle.

Du pictorialisme à la Nouvelle Objectivité Entre 1888 et 1933, la photographie s’illustre d’abord dans le pictorialisme, puis dans les années 20, en Allemagne, la Nouvelle Vision opère la rupture en cherchant des agencements insolites. En opposition, émerge la Nouvelle Objectivité qui veut réaliser des photos antispectaculaires et effacer toute marque de subjectivité.

Le « style documentaire » D’abord les pionniers : l’incontournable couple formé par Bernd et Hilla Becher puis les élèves de Becher. L’objectivité est un mythe, la subjectivité est omniprésente, vérité et représentation sont un couple impossible. La photographie doit être pensée comme un travail de mémoire, d’archive.

Quatre femmes photographes : Claude Cahun, Sophie Calle, Nan Goldin, Cindy Sherman Elles exposent à la fois leur intimité, leur regard sur le monde et formulent un questionnement sur les images produites par notre société.

Robert Mapplethorpe : photographier sous le signe de Michel-Ange Il se positionne en héraut d’un idéalisme classique revu et corrigé, dans le New-York libertaire des années 70.

Photographies d’Amérique latine, entre mouvements révolutionnaires et régimes répressifs, leurs trois tendances: - le jeu avec les éléments graphiques qu’offre la ville (affiches, slogans tagués), - l’omniprésence du corps - la photographie combinée à d’autres media notamment au texte - le New-york libertaire des années 70

A la recherche de Vivian Maier Un désir irrépressible de photographier. Vivian Maier est « an hungry eye » (Walker Evans) dont l’intérêt se porte davantage sur l’acte photographique que sur son résultat.

Guillaume Gaudet

Les peintres de Montmartre

Alors que Paris se reconstruit (le « Paris embelli, Paris agrandi, Paris assaini » du baron Haussmann), un petit village peuplé d’irréductibles résiste encore et toujours.

C’est le quartier de la Butte Montmartre qui conserve des allures de village médiéval, avec ses moulins à vent, ses toits de chaume, ses vignes sur les pentes du Sacré-Coeur. Les pelleteuses du baron Haussmann se sont arrêtées à ses portes. Les loyers y sont encore modestes.

Artistes et poètes en quête d’indépendance et d’existence bon marché vont s’y installer. Certes, ils sont fauchés, mais avec les moyens du bord et un esprit de bohème, ils vont créer un art anticonformiste, trouver leurs sujets dans les rues du quartier, inventer de nouvelles manières de créer et d’exposer en montrant leurs oeuvres dans les cabarets ou les cafés-concerts.

A travers la vie (souvent haute en couleur) et l’œuvre de six de ses artistes les plus emblématiques, ce cycle de conférences se propose de faire revivre un peu de ce qu’était l’esprit rebelle de la Butte Montmartre qui différenciait le quartier du reste de Paris au tournant du siècle.

• Henri de Toulouse-Lautrec

• Adolphe Léon Willette

• Jean-Louis Forain

• Pablo Picasso

• Amadeo Modigliani

• Frantisek Kupka

Arnaud Houte

Françaises et Français d’une guerre à l’autre (1914-1940)

Grande Guerre, “Années Folles”, crise des années 30, débâcle de 1940… Ces épisodes restent vifs dans notre mémoire collective. Mais on ne sait toujours pas comment ils furent réellement vécus par les Français. Ce cycle voudrait reconstituer l’ambiance et le mode de vie d’une époque troublée

• Une société en guerre Il ne sera pas ici question des péripéties militaires, mais de la manière avec laquelle toute une société (vieillards, hommes, femmes, enfants) fait face, tant bien que mal, à la nécessité de produire l’effort de guerre. Les transformations eurent une large portée fort méconnue.

• La nation endeuillée A la fin de la Grande Guerre, le pays compte ses morts et construit des monuments aux morts. Il faut surtout prendre soin des blessés, des veuves et des orphelins.

• « Années Folles » ou retour à l’ordre ? Danser pour s’amuser, danser pour oublier… Avec son style effronté, une nouvelle société se développe dans les grandes villes au début des années 1920. Traduit-elle une émancipation féminine ? Que peut-on dire des mentalités de l’entre-deux-guerres ?

• Des campagnes délaissées ? Particulièrement touchées par l’impact de la guerre, les campagnes connaissent une crise démographique et morale, aggravée par la crise des années 30.

• Crise et expériences des années 30 Les années 30 convoquent un cortège de drames et de fantômes… Chômage, misère, inégalités, aux effets douloureux, mais cette période a aussi été fertile en rêves et en projets.

• La drôle de défaite de 1939-40 Drôle de guerre, Exode… Si l’on veut comprendre la défaite et la débâcle de 1940 et la chute de la République, il faut comprendre comment la société française s’est alors fracturée et abîmée.

Emilie Jean Les grandes expositions à Paris

 

Les grandes expositions à Paris

Ce cycle a pour objet de présenter les grandes expositions liées à l’actualité des musées et des galeries nationales. Pour préparer votre visite ou pour « revisiter » l’expo avec un regard plus averti. Voici quelques-uns des événements artistiques proposés pour la saison 2020-2021.

• Collection Pinault, ouverture d’un nouveau site culturel à la Bourse du Commerce (juin 2020) • Ilia Répine, (octobre 2020 - janvier 2021) au Petit Palais

• Femmes peintres au XVIIIe siècle, des artistes comme les autres, (30 septembre 2020 - 24 janvier 2021) au Musée du Luxembourg

• La collection Morozov, (automne 2020) à la Fondation Louis Vuitton

• Hyacinthe Rigaud, (automne 2020) au château de Versailles

• Picasso-Rodin, (15 septembre 2020 - 14 mars 2021) au Musée Picasso

• Basquiat et l’Afrique (03 février 2021 - 31 mai 2021) au Centre Pompidou

A l’heure où nous éditons cette brochure, nous ne pouvons garantir les dates des expositions ; nous ne connaissons pas encore la programmation du 1er semestre 2021. 

Date de dernière mise à jour : 04/04/2020