Histoire de l'art

Img779 petra le deir

Emilie Jean Les grandes expositions à Paris

Voici quelques-uns des événements artistiques proposés pour la saison 2018-2019. • Alberto Giacometti (14 septembre 2018 - 20 janvier 2019), Musée Maillol • Caravage à Rome, amis et ennemis (21 septembre 2018 - 28 janvier 2019), Musée Jacquemart-André • Joan Miro, la couleur de mes rêves (1 octobre 2018 - 4 février 2019), Grand Palais • Picasso, bleu et rose (18 septembre 2018 - 6 janvier 2019), Musée d’Orsay • Le Cubisme (17 octobre 2018 - 25 février 2019), Centre Pompidou • Un Rêve d'Italie, la collection du marquis de Campana (28 septembre 2018 - 28 janvier 2019) Musée du Louvre • Michael Jackson (23 novembre 2018 - 17 février 2019), Grand Palais A l’heure où nous éditons cette brochure, nous ne pouvons garantir les dates des expositions ; nous ne connaissons pas encore la programmation du 1er semestre 2019. Emilie Jean adaptera son programme en fonction de l’actualité.
Giacometti l homme qui marche 1
Joan miro la couleur de mes reves
Jackson warhol
Caravage le souper a emmaus 1
Campana sarcophage des epoux 2
Picasso autoportrait

Camille Celier des Guerots Arts islamiques

De l’Espagne à l’Inde en passant par la Turquie et l’Iran, voyageons au cœur de la civilisation des Mille et Une Nuits à la rencontre d’un patrimoine artistique exceptionnel. Ce cycle est une initiation aux arts de l’Islam, une invitation à en apprécier toute la splendeur, la richesse et la variété grâce à des clés de lecture à découvrir au fil des séances. • Les arts de l’Islam, quelle place pour la figuration ? • L’expression du sacré en Islam : langages et codes artistiques. • Dans l’intimité des princes et califes : les arts de cour. • L’art du jardin : du Paradis terrestre au Paradis céleste. • Les arts du feu ou le génie technique des artisans islamiques. • Quand les œuvres content des histoires : la place de la littérature dans la production artistique islamique.
Dscf6147
Dscf6244
Dscn1120

Claudia Salvi La naissance des genres : paysage, nature morte en Europe au XVIIe siècle

Des fruits et des fleurs, des oiseaux, des arbres et des rivières, parfois des scènes de la vie quotidienne existent dans l’histoire de la peinture occidentale depuis l’antiquité. Toutes ces « choses » réapparaissent plus tard sur les murs, ou au sein des scènes sacrées dans les retables dès le XIVe siècle, au sud comme au nord de l’Europe. Pour autant, elles sont là comme des simples ornements, des accessoires ; car elles n’existent pas à part entière en dehors de l’historia qu’elles accompagnent. La hiérarchie des genres héritée de l’Antiquité et de Pline l’Ancien, puis de la Renaissance italienne ne les admet, au XVIe siècle, qu’en cette qualité de pourtour ou de « condiment ». C’est vers 1525 qu’apparaissent les premières scènes de genre, et qu’en 1560 se cristallisent les enjeux qui permettent la « naissance » du paysage. Puis, en 1590, on peut situer l’avènement de la « vie silencieuse » (des objets). Mais la nature morte, le paysage et la scène de genre s’autonomisent véritablement au XVIIe siècle et leur essor est extraordinaire. Ce cycle de conférences traite de la « libération des genres » dans la peinture du XVIIe siècle, des liens ambigus et néanmoins féconds qu’ils entretiennent avec le « grand genre », des spécificités liées aux différents contextes culturels et historiques, et, bien sûr, des protagonistes de cette aventure.  L’invention du paysage : l’école des Carracci et l’Arcadie Paysages de terre et de mer : Jacob van Ruysdael et Claude Lorrain Tables dressées et prosperous past : natures mortes allemandes, flamandes, hollandaises Caravaggio et la nature morte Les bambochades de Rome à Paris, de Peter van Leer aux frères Le Nain Vies intimes : peindre le quotidien aux Pays-Bas
Salvi 1 clara peeters still life with cheeses almonds and pretzels 1
Salvi 2 willem kalf still life wga12089 1
Salvi 3 800px f0087 louvre gellee port au soleil couchant inv4715 rwk
Salvi 4 palazzo doria pamphilj domenichino paesaggio con guado big
Salvi 5 fronts n 0986 00 000017 wz pyr
Salvi 6 caravaggio jpg aspx jpeg

Véronique Defauw Arts et mythes dans le Royaume-Uni (fin)

La Bretagne est une île de l'océan qui autrefois se nommait Albion (Bède le Vénérable) ; La perfide Albion qui a brûlé Jeanne d'Arc sur le rocher de Sainte-Hélène (Christophe, La Famille Fenouillard). A travers ses légendes, ses œuvres d'art, se dessine l'épopée d'une nation. Elles disent les peurs, les rêves qui font la particularité des êtres, définissant une autre histoire. C'est ce que nous étudierons au cours du temps. • L’Angleterre et le Royaume-Uni • L’Empire Britannique • Dickens et les réalistes • Les Préraphaélistes • Le crépuscule victorien • Art and Craft • Les grandes catastrophes : du Titanic à la Grande Guerre • Les dernières colonies • La fin d’un monde : 1920-1950 • Les Sixties : la revanche de l’Angleterre • Les années Thatcher 1979-90 • Le Royaume-Uni aujourd’hui
Preraphaelites sans titre
 

Véronique Defauw L'art et la censure : une autre histoire de l’art du XVIe siècle à nos jours (fin)

Censure 5cm3p
Nous étudierons la censure en nous interrogeant sur les interdits d’une époque, d’une société, d’une civilisation. Les dangers sont-ils toujours les mêmes ? La censure morale, politique, religieuse est ce qui a construit l’Histoire en négatif. Alors que la censure est connue au niveau de l’écrit, elle l’est moins dans les arts plastiques. • Censure et Réforme : en Suisse et en Allemagne • Censure et Réforme : en Hollande et en France • Censure et Contre Réforme • Censure en Espagne • Censure et monarchie française • Censure et révolution française • Le défi : la caricature • L’estampe japonaise et la censure • La censure en Russie et en URSS • La censure sous les nazis • La censure à Hollywood • La censure aujourd’hui
Censure hollywood 326x245

Hélène de la Selle L'art occidental : le XXe siècle

« Quand je n’ai plus de bleu, je mets du rouge » Picasso L’accélération et l’éclatement des différents styles, déjà amorcés au XIXe siècle, se précipitent dans une recherche de liberté et d’expression individuelle qui aboutit à une véritable révolution esthétique. Jamais les artistes n’ont autant inventé et bouleversé les anciennes traditions, suscitant admiration, colère ou incompréhension totale. Nous essaierons donc de dégager les principales tendances artistiques de ce siècle, de comprendre leur enchaînement et de rendre hommage aux principaux créateurs, de Picasso à Bill Viola, en passant par Matisse, Pollock, Giacometti ou Peï, parmi tant d’autres…. • Le début du siècle européen Fauvisme et cubisme : Matisse, Derain, Picasso et Braque. L’abstraction, la plus grande révolution artistique de l’histoire. L’expressionnisme allemand : violence et passion. Dadaïsme et surréalisme : provocation et dérision ; art et psychanalyse. L’architecture contemporaine : nouveaux matériaux et nouvelle esthétique. • L’après-guerre et l’Amérique Le Pop Art : Hockney, Warhol… Le Land Art : l’art éphémère et la nature. L’hyperréalisme et la fin des années 60 aux Etats-Unis. L’art contemporain ; les nouveaux médias.
Matisse sans titre
Hockney thks6vco3j
Warhol th4jalwvwv

Benoît Dusart Portraits d'architectes

1325168094 01 cara hyde basso
L’architecture contemporaine est à la mode. Notre époque aurait-elle enfanté des « starchitectes » propres à imposer leurs caprices partout dans le monde ? Que demande-t-on à un architecte ? Anticiper les changements de la société ? Renouveler les formes ? Tirer parti des évolutions techniques et des nouveaux matériaux ? Ces onze personnalités ont sans doute joué un rôle dans l’avènement du « star-système ». Il n’empêche. Toutes ont créé un langage qui leur est propre, une signature plutôt qu’un style. Toutes ont su explorer les chemins de traverse, se jouant des difficultés des programmes et des contextes, apportant une contribution essentielle à l’architecture de notre temps. • Le Corbusier • Oscar Niemeyer • Tadao Ando • Christian de Portzamparc • Jean Nouvel • Norman Foster • Frank Gehry • Zaha Hadid • Richard Meier • Mario Botta • Hommage à Claude Parent
Botta church in seriate main

Marie-Agnès Renaud L'art de l'Europe après 1945 : la reprise du flambeau de la figuration

L’art de l’Europe après 1945 : la reprise du flambeau de la figuration La modernité ne se résume pas aux avant-gardes : l'Europe va concevoir une "figuration-défiguration" qui redonne une place privilégiée à l'homme ainsi qu'au beau métier de la peinture ou de la sculpture sans passéisme aucun. Autour de grands artistes du XXe siècle, nous mènerons notre étude en soulignant leur dette à l'égard des grands maîtres classiques, dette illustrée par des expositions récentes ou à venir. La multiplicité des démarches et l'hétérogénéité stylistique des artistes n'excluent pas un dénominateur commun : la figuration. Au delà du caractère subversif des oeuvres, nous nous souviendrons avec Baudelaire que "Le beau est toujours bizarre." • De Picasso à Botero : le face à face des déformations • Giacometti et l'art étrusque : l'être et le néant sartrien • Balthus : le peintre et son modèle dans la plus pure tradition, mais pervertie... • Bacon : la logique de la sensation selon Deleuze • Lucian Freud : un réalisme acéré pour ses nus et ses portraits • Baselitz et le néo-expressionnisme allemand, Chia et la trans-avant-garde italienne, Garouste et la nouvelle figuration en France : la réactivation du mythe et de l'histoire, privilèges du vieux continent
Baselitz the bridge ghost s supper
Balthus th
Th 6

Jean-Philippe Testud Trésors du monde

Testud 1 couronne
Testud 3
De toute éternité les trésors ont fait rêver de 7 à 77 ans ! De Schliemann à la recherche de Troie, de Carter découvrant le tombeau de Toutankhamon à la saga cinématographique d’Indiana Jones, la soif de la découverte ne s’éteint pas. • Qu’est-ce qu’un trésor… Définitions • Les trésors de souverains • Les trésors religieux • Les trésors de légendes. • Les trésors disparus • Les trésors « exotiques » • Des hommes à trésors • Les trésors de particuliers • Les trésors des musées • Les faux-trésors • Un trésor : visite de celui de Notre-Dame de Paris
Testud 2snapshot
Testud graff announces the acquisition of the lesedi la rona graff social original 5525 1038x576

Raphaël Fonfroide Trésors des collections parisiennes XIXe–XXIe siècles

Mamvp d marcel 10 mamvp
Le Musée d’Orsay, le Centre Pompidou et le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris proposent de nombreuses expositions temporaires qui attirent les foules. Pris dans le tourbillon de l’actualité, nous en oublions souvent les salles moins fréquentées (voire désertes !) des collections permanentes d’une grande richesse. Ce cycle vous propose non seulement de revenir sur quelques-unes des œuvres emblématiques de ces trois musées mais aussi, et surtout, de vous faire (re)découvrir des trésors oubliés. Nous commenterons uniquement des œuvres exposées dans les collections afin que vous puissiez aller les voir et avoir le plaisir de les faire voir à d’autres. Nous intéresserons aussi à l’histoire de la constitution des collections de chaque musée et à leurs évolutions jusqu’à nos jours. (Afin de ne pas rester en surface, nous consacrerons deux séances à chacune de ces incontournables institutions.) • Le Musée d’Orsay (2 séances ) • Le Musée national d’Art moderne (MNAM), Centre Pompidou, Paris (2 séances ) • Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (MAMVP) (2 séances)
Orsay 149495376917 1493134437 1154

Guillaume Gaudet Les artistes, passeurs de témoinentre le XIXe et le XXe siècles : le néo-impressionnisme.

Après le cycle consacré aux ruptures des avant-gardes du XXe siècle, nous reviendrons sur les artistes passeurs, entre le XIXe et le XXe siècle, qui leur ont ouvert la voie : Seurat et Signac en libérant la couleur, Cézanne, le « père » des Cubistes en déconstruisant la forme, Gauguin et Van Gogh en explorant toutes les manières de s'exprimer par la touche et la couleur, jusqu'aux univers oniriques du Douanier Rousseau et d'Odilon Redon qui influencèrent le mouvement Dada et Surréaliste • Seurat, • Signac et le néo-impressionnisme, • Paul Cézanne, • Paul Gauguin, • Vincent Van Gogh, • Le Douanier Rousseau
Seurat sans titre
Gauguin sans titre
Douanier rousseau sans titre

Eric Parmentier Le paysage dans la peinture occidentale des fresques pompéiennes à D.Hockney

Ce cycle s’attache à retracer l’histoire d’un genre, longtemps considéré comme mineur en Occident, contrairement à l’Extrême-Orient où il joue un rôle fondamental depuis très longtemps. De simple décor au service d’une narration, à sujet principal de l’œuvre, oscillant entre figuration mimétique d’un environnement extérieur et représentation que l’homme en donne(recomposition mentale), le paysage peint témoigne, pour chaque époque, de l’Antiquité à nos jours, d’un état de la pensée, et du rapport que l’homme a entretenu avec l’espace et notamment avec la nature. • Introduction : Le paysage en arrière-plan, de l’Antiquité au Moyen-Age • De la «veduta» de la Renaissance au « paysage-monde » nordique (XVe-XVIe siècles) • Le paysage au XVIIe siècle, entre naturalisme hollandais et idéal classique • Hégémonie de la nature et triomphe d’un genre mineur : des scènes galantes au paysage romantique, « miroir de l’âme » (XVIIIe–début XIXe). • XIXe siècle : le paysage moderne, libéré de l’histoire et empreint de l’impression sensible. • Du postimpressionnisme à l’abstraction, le paysage comme terrain d’expériences artistiques (fin XIXe–XXe siècle)
Parmentier fresque boscotrecase
Parmentier lorrain 25959
Parmentier signac 25960

Date de dernière mise à jour : 27/04/2018