Histoire de l'art

Img779 petra le deir

Emilie Jean Les grandes expositions à Paris

Voici quelques-uns des événements artistiques proposés pour la saison 2017-2018. • Irving Penn au Grand Palais (21 septembre 2017-29 janvier 2018) • Gauguin l’alchimiste au Grand Palais (11 octobre 2017- 21 janvier 2018) • Rubens, portraits princiers au Musée du Luxembourg (4 octobre 2017-15 janvier 2018) • André Derain au Centre Pompidou (4 octobre 2017- 15 janvier 2018) • César au Centre Pompidou (13 décembre 2017- 26 mars 2018) • Les chefs d’œuvre du MOMA à la Fondation Vuitton (octobre 2017-février 2018) À l’heure où nous éditons cette brochure, nous ne pouvons garantir les dates des expositions ; nous ne connaissons pas encore la programmation du 1er semestre 2018. Emilie Jean adaptera son programme en fonction de l’actualité.
Th878s5gys
 

Lionel Cariou de Kerys La Renaissance italienne

Renaissance italienne Ces conférences proposent de découvrir cette extraordinaire période de renouveau artistique en Italie du XIIIe au XVIe siècle. • L’œuvre de Giotto Giotto est l'un des plus grands précurseurs de la Renaissance italienne avec les somptueuses fresques qu’il exécuta pour la basilique Saint-François d’Assise dans les dernières années du XIIIe siècle et plus tard avec la décoration magistrale de la chapelle Scrovegni de Padoue. • La peinture florentine au Quattrocento Au Quattrocento, Florence devient le foyer artistique de la Renaissance. Rompant avec le gothique, la peinture s’oriente vers un art plus rigoureux et puissant où la perspective centrale témoigne d’une nouvelle approche du monde. Ses plus grands maîtres en furent Masaccio, Uccello, Lippi, Botticelli… • Michel-Ange : un géant de la Renaissance Sculpteur, peintre, poète et architecte, incarnation du génie solitaire, en quête perpétuelle de perfection, Michel-Ange a révolutionné les arts, de son célèbre David aux fresques de la chapelle Sixtine, en passant par son travail à la basilique Saint-Pierre de Rome. • La Renaissance à Venise Venise est unique et a un charme particulier. Ses plus beaux monuments, tels la basilique San Giorgio Maggiore, le pont du Rialto, la tour de l'Horloge, le palais des Doges, l'église Santa Maria dei Miracoli, l’Arsenal…l’illustrent. • Les jardins italiens de la Renaissance L’objectif ici est de présenter l'art des jardins que se firent construire dans la seconde moitié du XVIe siècle les princes mécènes de la Renaissance italienne. On l’abordera notamment sous l'angle de l'expression des rapports entre l'homme et la nature en recourant à la référence mythologique ainsi qu'à la notion d'imaginaire. • Le maniérisme à Florence : l’œuvre de Bronzino Bronzino, peintre de la cour des Médicis au XVIe siècle à Florence, fut l’un des grands peintres du maniérisme qui marque la fin de la Renaissance italienne. Son attirance pour l’étrange illustre son apport.
Thxa1ritxz
Thstti4621
Sans titre b

Claudia Salvi Viva Verdi !

Viva Verdi : l’Italie rêvée Ce cycle traite de la naissance d’une nation que l’acronyme Viva Verdi (Vittorio Emanuele re d’Italia Victor Emmanuel roi d’Italie) résume. Ce siècle « italien » possède une richesse, une originalité méconnues. Des Macchiaioli toscans au mouvement de la Scapigliatura, lombard, littéraire, inquiet et progressiste. Des accents véristes des napolitains à Boldini, ces multiples Italies recherchèrent, au XIXe siècle, cette Italie rêvée depuis Dante. • Francesco Hayez, chantre de l’Italie naissante Alliant la science de la ligne héritée d’Ingres et de Raphaël à la séduction de la couleur propre à la Vénétie, sa terre natale, son engagement politique personnel n’a d’égal que l’héroïque grandeur de ses personnages pour un vibrant plaidoyer à sa (future) patrie • Les Macchiaioli : taches et lumières de la campagne toscane La Macchia (littéralement : la tache) est le plus grand mouvement italien de peinture du XIXe siècle, mouvement d’avant-garde en Europe autant dans son engagement politique que dans le renouveau formel prôné qui inspirera Degas • La Scapigliatura : Rosso, Cremona, Ranzoni, Faruffini Autre mouvement spécifiquement italien, à la fois littéraire et pictural. A la lettre, il décoiffe, sorte d’impressionnisme décoiffé et décoiffant d’une grande séduction esthétique. • Peindre vrai : de Cecioni à Toma ; de Palizzi à Morbelli. En Italie, le naturalisme donna naissance au vérisme. Peinture de genre, de mœurs, portraits, sculptures et paysages, tous mettent en scène la misère, la solitude, la faim, la folie, la société. • Boldini, de Nittis, Fortuny : une touche internationale De nombreux peintres italiens cherchèrent à se faire connaître à Paris. En traitant les thèmes des impressionnistes, ils donnèrent lieu à une véritable « écriture » internationale • Découvrir le ciel à l’intérieur de l’âme : de Segantini à Pellizza da Volpedo Comme en France et en Europe, le pointillisme a un rayonnement immédiat mais subit des formes d’hybridation. En Italie, il se conjugue au symbolisme et au réalisme.
260px etruschi perugia federico faruffini
Mercato dei bovi a san gimignano cannicci
Th2avlyapw hayez

Véronique Defauw Arts et mythe dans le Royaume-Uni (suite)

Art et mythes dans le Royaume-Uni de 1700 à 1850 (3e partie) • L’Opéra des gueux • Architecture et paysage géorgien • Rule Britannia : guerre et patriotisme • Portrait de groupe : la Royal Academy • Propriétaires terriens et industrialisation : Joseph Wright of Derby • A la conquête du Nouveau monde • Little Boney : Napoléon et l’Angleterre • Raison et sentiment : le romantisme en Angleterre (2 séances) • La Révolution industrielle : Turner • L’exposition universelle de 1851 : à l’aube de l’ère victorienne
Th kl
Crystal palace from the northeast from dickinson s comprehensive pictures of the great exhibition of 1851 1854

Véronique Defauw L'art et la censure

L’art et la censure : une autre histoire de l’art (1ère partie) Nous étudierons la censure de l’Antiquité à nos jours en nous interrogeant sur les interdits d’une époque, d’une société, d’une civilisation. Les dangers sont-ils toujours les mêmes ? La censure morale, politique, religieuse est ce qui a construit l’Histoire en négatif. Alors que la censure est connue au niveau de l’écrit, elle l’est moins dans les arts plastiques. • Introduction sur la censure et les arts • La censure en Egypte au temps des pharaons • La censure dans l’Antiquité gréco-romaine • La guerre des images : iconoclasme à Byzance et en Occident • L’islam classique et la censure • La censure dans la Chine ancienne • Les images censurées au Moyen Age : début de l’Inquisition • Les Guildes et les lois : les limites de la liberté artistique • Savonarole et le bûcher des vanités • La nudité du Christ du Moyen Age à la Renaissance • L’Inquisition de Véronèse à Goya
Thvdeo2el0
Hanging and burning of girolamo savonarola in florence

Hélène de la Selle L'art occidental

L’art occidental Le XIXe Siècle (2e partie) L’art reflétant l’instabilité politique de l’époque, les différents courants artistiques se succèdent à une cadence inédite jusque-là. Après le Néo-classicisme et le Romantisme de la première moitié du siècle, l’école française se révèle encore d’une formidable richesse, évoluant vers une modernité qui ne s’imposera vraiment qu’au XXe siècle, mais préparée par les artistes révolutionnaires qu’ont été, entre autres, Cézanne ou Eiffel. Peinture Le réalisme : • Courbet, Millet, Daumier… • les peintres du quotidien. L’Impressionnisme : • Manet et le scandale du « Déjeuner sur l’herbe » • Monet, Sisley, Pissarro, Renoir… une technique nouvelle au service de la lumière • Cézanne, le génie solitaire Architecture Après l’architecture néo-classique, fidèle aux canons de l’Ancien Régime, l’architecture du XIXe siècle se cherche, partagée entre la référence au passé –l’éclectisme – et la tentation d’une modernité basée sur l’emploi des nouveaux matériaux. Emploi encore parfois timide, mais dont la tour Eiffel reste un exemple magistral. Sculpture : De Rude à Rodin… : « La chair et le marbre »
Th4kn9cofz
Th 5
Th tour euffel

Benoît Dusart La traversée de Paris

La Traversée de Paris A pied, à cheval ou en voiture, la traversée de la capitale met à mal, depuis deux mille ans, la patience des Parisiens. Oublions un instant les embarras de la circulation, et parcourons ces chemins, telles les pages d’un livre d’architecture à ciel grand ouvert. A chaque pas, de la ceinture du périphérique au parvis de Notre-Dame, affleurent des traces inattendues. • La Cité, un labyrinthe disparu • Berges et quais de la Seine, l’univers des bateliers • Le cardo de Lutèce a deux mille ans • La conquête de l’ouest : la rue Saint-Honoré et son faubourg • La conquête de l’ouest : le grand axe, du Louvre à la Défense • Louis XIV, inventeur des Grands boulevards • En passant par les passages • Percées haussmanniennes : projet visionnaire ou catastrophe patrimoniale ? • Les aventures du Métropolitain • Des fermiers généraux aux maréchaux • L’avenue de France, symbole du nouveau Paris
Th0k19d56c
Thtn4jcewq
Th 3

Marie-Agnès Renaud La peinture de Paris à New York : aller-retour

La peinture moderne de Paris à New York : aller-retour Après les avant-gardes fondatrices du début du XXe siècle, l'abstraction conquiert l'Europe, où elle accompagne le relèvement après le premier conflit mondial. En traversant l'Atlantique, elle devient le fer de lance de l'identité américaine, et la suprématie artistique se déplace de Paris à New York. Dans une opposition dialectique, l'abstraction sera destituée à son tour par le Pop Art et le Nouveau Réalisme Nous tenterons d'analyser les données artistiques, sociales, économiques et politiques de ces évolutions. • L'Ecole de Paris L'équilibre entre abstraction et figuration s'inscrit dans la tradition française.Bazaine, Manessier, Nicolas de Staël • L'abstraction lyrique Mathieu et sa gestualité spectaculaire, Soulages et son clair-obscur abstrait, Zao Wou Ki et son somptueux hymne à la nature • L'abstraction géométrique et l'"Optical art" : autour de Vasarely • New York, nouvelle capitale des arts Sur fond de guerre froide, l'expressionisme abstrait fait écho à la place dominante des Etats-Unis dans le monde. Pollock, Rothko. • Le Pop Art ou le retour à l'objet. Warhol, Lichtenstein ou les symboles de la culture de masse • Le Nouveau Réalisme à Paris ou le réel à la place du représenté. Arman, Christo, César Une visite au Musée National d'Art moderne sera proposée
Sans titre zao wu ki
Thhmbkfpzq manessier
Cwarhol

Jean-Philippe Testud L'orfévrerie

L'orfèvrerie Du croissant fertile en passant par le Moyen Age (saint Eloi) jusqu’à nos jours, les orfèvres, véritables artistes et artisans reconnus ont su réaliser de magnifiques objets témoignant de leur inventivité, de leur maîtrise technique toujours réinventée • Définition et supports (or, argent et autres : cuivre, bronze, métal et...plastique!) • L’Antiquité et le Moyen Age. • De la Renaissance (Les « SchaffsKamme r» et autres cabinets de curiosités), aux XVIIe et XVIIIe • Le XIXe et la période contemporaine. • Le mobilier d'argent • Le métier d'orfèvre illustré par la maison Lappara (possibilités de visites) • Les poinçons • Les facteurs, les grands orfèvres : en France • Les facteurs en Europe et dans le monde • Les grandes collections privées et les musées • Des pièces d'exception dont la « Salaria » de Cellini
260px saliera
Vase argent clematite maison lappara

Raphaël Fonfroide Artistes contemporains d'ici et d'ailleurs

Artistes contemporains d’ici et d’ailleurs. Il n’y pas d’art français mais il y a des artistes en France tels Ben, Jean-Pierre Raynaud, Claude Lévêque, Alain Bublex, Valérie Belin, Gilles Barbier, Barthélémy Toguo, Bruno Peinado, Kader Attia. 50000 artistes professionnels en France. • Aspects de l’art contemporain belge Panamarenko, Wim Delvoye, Olivier Blanckart. Ces artistes singuliers produisent des œuvres à la marge, à l’intersection de l’art, de la science, et de l’artisanat. • L’Art contemporain chinois Zhang Xiaogang, Minjun Yue, Gao Brothers, Bandi Zhao…En 2005, la République Populaire de Chine s’installe, à la Biennale de Venise. Michel Nuridsany : « L’art chinois, on l’a d’abord tenu en quarantaine, à cause du Tibet et des droits de l’Homme. Aujourd’hui, la Chine et l’art chinois contemporain sont à la mode. » • Trois artistes contemporains brésiliens : Adriana Varejao, Ernesto Neto, Vik Muniz. Trois artistes pour trois manières de s’approprier la culture brésilienne, de l’interroger, de la métisser. La peinture à créer. • Art contemporain et cartographie : Julius Koller, Rita Donagh, Deganit Berest, Mona Hatoum. La cartographie est un instrument stratégique et tactique au service du pouvoir. Quand les artistes subvertissent la fonction première des cartes, elles se transforment en moyens de contestation. • Les Territoires cachés de Taryn Simon Des hommes vivants déclarés morts, des innocents reconnus coupables, des contrefaçons de sacs Vuitton, une édition en braille de Playboy financée par le Congrès des Etats-Unis, etc…!
Thxh7zs751 panamarenko
Th3i953q47 julius koller
Thh498b5oj adriana varejao

Guillaume Gaudet De David à Courbet : les peintres à l'épreuve du Salon

De David à Courbet, les peintres à l’épreuve du Salon A partir de 1815, le Salon tend à devenir une scène de théâtre, avec ses vedettes, ses intrigues, ses scandales. Les jugements et les réactions des visiteurs du Salon, relayés par les critiques d'art, occupent une importance grandissante, conséquence du développement de la presse après le régime impérial. Le visiteur devient à la fois le spectateur et l'acteur de ce spectacle. Chez les artistes novateurs, l'émergence de l'opinion publique va jusqu’à modifier la manière même de concevoir leur tableau. Géricault, Delacroix, Courbet un peu plus tard, perçoivent qu’une partie de l’œuvre est, en quelque sorte, réalisée par les réactions du public. Ils commencent à peindre des tableaux dans le but de produire un effet sur le spectateur. Mais tous les peintres ne surent pas s'adapter à ce changement. Ceux qui s'étaient affirmés pendant l'Empire, dans le cadre rigide et contrôlé de la commande publique, furent totalement déstabilisés par ce nouvel acteur versatile. A travers les œuvres des grands peintres de cette période, ce cycle de conférences propose d'aborder ce passage d’un art de propagande encouragé par le pouvoir central à une peinture de coup d’éclat destinée à bousculer un large public et à provoquer le scandale. • Jacques-Louis David : le peintre du pouvoir • Gérard, Girodet, Guérin et Gros : les peintres de l'Empire à l'épreuve du Salon • Jean-Auguste-Dominique Ingres : « je veux faire du bruit moi aussi au Salon » • Théodore Géricault : le premier scandale du Salon • Eugène Delacroix • Gustave Courbet
Ingres l odalisque louvre
Th468aglgg courbet
Th4kscm0o8

Solenn Auger Le maniérisme dans l'art actuel

Le maniérisme dans l’art actuel « Le maniérisme est une forme d’apothéose de la renaissance …C’est une réponse dans certains cas d’ordre pratiquement magique, au sentiment d’incertitude, d’instabilité, de fragilité du monde ». Depuis quelques années, cette période foisonnante intéresse de plus en plus les historiens de l’art et les artistes ; sur de nombreux points des analogies peuvent être admises. • Qu’est-ce que le maniérisme ? Quels artistes sont les représentants de ce mouvement ? Quelles résonnances peut-on trouver dans l’art actuel ? (2 séances) • Les Wunderkammern, ou « chambres des merveilles », apparaissent en Europe au XVIe siècle au sein des familles royales et princières ; la famille des Habsbourg et celle des Gonzague sont les premiers à créer ce type de fastueuses et extravagantes collections. Quels artistes actuels ont été influencés par les cabinets de curiosités ? • Apprenons à décrypter le langage des grotesques. Les grotesques considérés comme un art décoratif marginal permettaient au peintre d'exprimer toute sa liberté • L'informe, la bizarrerie, l'inquiétante étrangeté, la mélancolie. (2 séances)

Date de dernière mise à jour : 16/04/2017

×